Rechercher

L'ÉNERGIE SOLAIRE POUR ATTEINDRE LES CIBLES ZÉRO CARBONE 2030-2050

En plus de faciliter l'atteinte des objectifs carbone zéro, les fermes solaires pourraient produire à elles seules suffisamment d'électricité pour alimenter tous les foyers américains.


Selon une étude publiée par le Ministère de l’Énergie (DOE) en septembre 2021, les États-Unis pourraient compter sur l'énergie solaire pour produire 40 % de leur électricité d'ici 2035. Considérant que les Nord-Américains sont parmi les plus gros consommateurs d’énergie au monde, ce changement entraînerait une réduction drastique des émissions de carbone, et pourrait faciliter l’atteinte des objectifs 2030.


L'étude Solar Futures Study présente une solution qui permettrait de décarboniser le réseau électrique américain, responsable d'environ 25 % des émissions de gaz à effet de serre du pays. Pour y parvenir, la production d’énergie solaire devra passer du 3 % actuel à 40 %. Concrètement, cela signifie que d’ici 2025, les compagnies d'électricité devront produire 30 GW d’électricité solaire par année, puis passer à 60 GW entre 2025 à 2030. Ces taux élevés se poursuivront dans les années 2030 et au-delà, selon l'étude. Les États-Unis pourraient ainsi faire passer la production d'énergie solaire de 76 GW actuellement à 550 GW d'ici 2030 et à 1 000 GW d'ici 2035. Le DOE envisage d'augmenter encore la production d'énergie solaire pour atteindre 1 600 GW en 2050.


Faire de l'électricité avec des panneaux solaires, quel coût ?

Selon l'étude, l'énergie solaire, notre source d'énergie propre dont la croissance est la plus rapide (elle pourrait devenir moins dispendieuse que l’hydro-électricité d’ici quelques années), pourrait produire suffisamment d'électricité pour alimenter tous les foyers américains d'ici 2035.


En matière d’emplois, cela pourrait représenter jusqu’à 1,5 million de personnes. L'accélération de la transition vers une énergie propre conduirait ainsi à la fois à la protection du climat et à une plus grande prospérité économique, en créant des emplois bien rémunérés dans toute l'Amérique.


Pour y parvenir, les compagnies d'électricité devront remanier le système de transmission pour mieux distribuer l'énergie solaire et construire de grandes installations de stockage de batteries pour garantir la disponibilité de l'énergie renouvelable tout au long de la journée. Les législateurs devront de leur côté adopter des politiques audacieuses.

Ici, au Québec, l’hydro-électricité fournit une bonne part du marché. La production solaire, couplée à du stockage intelligent (dans des voitures électriques, par exemple), pourrait fournir une énergie en remplacement du mazout et du gaz naturel, de même qu’une réponse à la pointe énergétique et une façon écologique et économique de faire face aux pannes et aléas climatiques.


Des fermes solaires de quelle taille pour nos besoins en énergie ?


Si le manque d’espace peut représenter un argument contre la mise en place de fermes solaires, détrompez-vous. Cet énorme déploiement de panneaux solaires ne nécessitera qu’environ 0,5 % de la surface contiguë des États-Unis ! C’est très peu, surtout considérant le fait que les fermes seront principalement placées sur des terres perturbées, des toits, des plans d'eau, et dans des zones de culture ou de pâturage, et de manière à améliorer les habitats des pollinisateurs.


Ce développement de l'énergie solaire a un coût : 562 milliards de dollars d'ici 2050. Mais, en suivant ce plan, les États-Unis pourront réduire les émissions du secteur de l'électricité de 95 % en 2035 et de 100 % en 2050. Le rapport indique également qu’en termes de dommages climatiques évités et d’amélioration de la qualité de l’air, les 1 700 milliards de dollars estimés en gains devraient suffire à contrer tout argument monétaire.

L’étude Solar Futures Study, qui présente un plan directeur et des politiques de décarbonisation pour atteindre cette transition, peut être consultée ici : www.energy.gov/eere/solar/solar-futures-study


Rappelons que d’autres stratégies seront mises en place au Québec et au Canada afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, tels les véhicules à zéro émission de GES, les programmes de retrait du mazout et les bâtiments à consommation nette zéro.


Source: EcoHabitation


4 vues0 commentaire