Rechercher

CONDENSATION SUR LES FENÊTRES: CAUSES, DOMMAGES ENCOURUS ET SOLUTIONS

Des gouttelettes sur les vitres: quelle frustration en hiver! Surtout que cette eau qui suinte sur les vitres peut révéler certains problèmes plus graves... Immersion dans le sujet pour un hiver au sec.


Fenêtres recouvertes de fines gouttelettes, rideaux mouillés, accumulation d'eau sur le bas des cadrages... C'est la chronique annoncée de murs imprégnés d'humidité, voire de l'apparition de moisissures... Bref, il ne faut pas laisser le problème s'installer!


Car chose certaine, quand de la condensation apparaît dans les fenêtres:

  • elle ne disparaîtra pas d'elle-même ;

  • elle est potentiellement nuisible à la santé, car elle favorise la croissance de moisissures ;

  • elle peut endommager les matériaux et entraîner des rénovations et des réparations coûteuses.

Le problème vient-il de ponts thermiques dans l'enveloppe? Ou est-il provoqué par le haut taux d'humidité dans la maison? Et l'humidité provient-elle du sous-sol, du vide sanitaire, des murs ou du système de ventilation? On vous a parlé par le passé de condensation dans les fenêtres et de condensation dans la maison. Mais en cette saison froide, les questions dans notre service d’assistance fusent. On refait donc le point sur la question.


Condensation: les bases

La condensation se produit lorsque l'humidité de l'air, relativement chaud, entre en contact avec une surface froide: la différence de température la fait passer d’une forme gazeuse à une forme liquide. C’est pourquoi on la remarque lors des mois les plus froids de l’année: en cet automne bien frisquet, notre humidité dans la maison condense sur les surfaces froides, donc les fenêtres.

La raison pour laquelle nous remarquons surtout la condensation sur les surfaces de verre est qu’il s’agit d’un matériau imperméable: l’eau n'a nulle part où aller. Elle reste donc là, attendant que nous l’épongions ou qu’elle s’écoule jusqu’à ce qu’elle trouve une surface à pénétrer ; les problèmes commencent alors à se produire.


La condensation: un enjeu dans la maison

La plupart des experts en bâtiment soulignent le rôle majeur de la condensation dans la formation de moisissures. Mais il convient de faire le point sur une question pratiquement jamais mentionnée lorsque l'on parle de condensation sur les fenêtres: les gains passifs.

Un élément clé des maisons Passive House, Net Zéro et à haute performance énergétique est qu’elles profitent des gains solaires passifs. Dans ces maisons, des fenêtres embuées sont un vrai désastre. Non seulement l'obstruction des vitres limite l’apport gratuit de chaleur solaire s la maison, mais surtout, une partie de cette chaleur contribue à l'évaporation de l’eau condensée sur les fenêtres, ce qui ramène la vapeur d'eau dans l'air intérieur et ultimement fait augmenter le niveau d'humidité. De même, on ne réalise pas que l’évaporation est également la principale cause de perte de chaleur dans une piscine. Il faut effectivement une grande quantité d’énergie pour faire passer l’eau de la phase liquide à gazeuse. Et utiliser de l’énergie inutilement, c’est problématique, évidemment.

Aussi, nos maisons ne sont généralement pas conçues pour résister à l’humidité. Même des dégâts d’eau minimes peuvent laisser des taches et des dommages importants sur les cloisons sèches, qui peuvent nécessiter d’enlever complètement le gypse endommagé et de le remplacer (surtout si vous voyez apparaître des taches qui ressembles à des nuages noirs).


Comme mentionné précédemment, la condensation se produit lorsque de l'air humide entre en contact avec une surface plus froide, comme un mur, une fenêtre, un miroir, etc. C'est généralement là que l'on observe la croissance de moisissures. Mais le phénomène peut également se produire derrière des armoires et des meubles où l’air ne circule pas librement, empêchant les cloisons de sécher. En fait, la moisissure peut se développer sur pratiquement tous les matériaux organiques, tant que l’humidité et l’oxygène sont présents. Il y a des moisissures qui se développent sur:

  • le bois

  • le papier

  • Les tapis

  • La nourriture

  • Les isolants

Parce que la moisissure mange ou digère ce sur quoi elle pousse, elle peut aisément endommager un bâtiment, et même ses meubles. Si elle n’est pas contrôlée, la moisissure peut éventuellement causer des dommages structurels, décomposer le bois dans les charpentes, désagréger des cloisons sèches, coûter cher au propriétaire en frais de rénovations et même potentiellement réduire la valeur de la maison.

Dans certains cas, si le niveau d'humidité est supérieur à 50 %, certaines moisissures peuvent commencer à se développer et à prospérer en moins de 12 heures… Votre santé pourrait en souffrir.


Condensation, humidité, moisissures et santé

L'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) rapporte qu'au Québec,