Rechercher

DALLE SUR SOL, SOUS-SOL, VIDE SANITAIRE, PIEUX… QUELLES FONDATIONS CHOISIR ?

En 2020, la dalle sur sol est le type de fondation le plus plébiscité aux États-Unis. Le succès de cette option plus durable, économique et plus écologique est encourageant pour Écohabitation, convaincu du bien-fondé de la dalle !


Zonage, titre de propriété, qualité du sol, topographie, nappe phréatique… Vous avez analysé le tout avant d’acheter votre terrain et vous êtes maintenant prêt à bâtir. Premier choix constructif à faire : les fondations, qui supportent l’ensemble du bâtiment en répartissant son poids dans le sol. Il est essentiel d’opter pour le type le mieux adapté au type de sol et à l'environnement...



Les dalles sur sol, fondations de plus en plus privilégiées

Dans son étude sur les tendances en matière de fondations pour 2020, la National Association of Home Builders (NAHB) révèle que les dalles sur sol sont les plus plébiscitées aux États-Unis. Plus précisément, ce sont 65 % des nouvelles maisons unifamiliales mises en chantier l'an dernier aux États-Unis ont été construites sur des fondations de type dalle sur sol. 22 % des maisons ont été construites avec un sous-sol complet ou partiel et 12 % avec un vide sanitaire. Ces chiffres sont le résultat d'une évolution constante depuis plus de vingt ans : la part des nouvelles maisons construites sur des dalles augmentent régulièrement de 46 % en 2000 à 65 % en 2020, tandis que la quantité de nouvelles maisons construites avec des sous-sols a chuté de 36,8 % à 22 %.


Bien qu’elle ait été réalisée chez nos voisins du sud, cette étude révèle une tendance similaire chez nous au Québec, et nous croyons que c’est une bonne nouvelle. Pourquoi ? Car bien que les sous-sols et les vides sanitaires ont certainement leur place dans les solutions constructives résidentielles, les nombreux avantages des dalles sur sol, et principalement les avantages environnementaux liés à la limitation de l'utilisation du béton, motivent largement la préférence pour ce type de fondation. Soulignons-le, supposer qu'une maison a « besoin » d'un sous-sol ou d'un vide sanitaire est une idée préconcue courante, mais aussi souvent une habitude bien ancrée dans notre belle province sans nécessairement de fondements solides.


Dans les centres urbains où des restrictions de hauteur et des marges de recul par rapport aux maisons voisines limitent les possibilités, il peut certainement être utile de profiter de l'espace supplémentaire avec des fondations classiques. Cependant, dans les zones où l'on dispose d'un peu plus de marge de manœuvre et où les maisons sont construites sur de plus grands terrains, privilégier une fondation sur dalle peut être particulièrement avantageux.Pour en savoir plus sur les avantages d'une dalle sur sol par rapport à une fondation en sous-sol, cliquez ici.


Même dans les climats les plus froids, comme dans le Grand Nord, les fondations sur dalle protégées du gel ont fait leurs preuves. Un sous-sol met à profit les caractéristiques isolantes du sol, alors qu'une dalle compte sur des couches de panneaux isolants conséquents. Les deux fonctionnent bien tant que le niveau d'isolation adéquat, adapté au climat où l'on construit est respecté. Grâce aux isolants posés dans la dalle sur sol, les fondations ne doivent donc pas nécessairement être construites sous la ligne de gel. Il est d'ailleurs possible de constuire des dalles sur sol adaptées à des constructions hyperperformantes comme des maisons passives.


Des maisons hyperperformantes construites sur dalle

Au fil des ans, les équipes d'Écohabitation et Ecohome ont expérimenté la construction de plusieurs maisons de démonstration qui ont obtenu la certification LEED Platine, et toutes ont été construites sur des fondations en dalles sur sol. L'étude de la NHBA révèle que les dalles sont moins populaires dans les climats plus froids. Pourtant, la mise en oeuvre est techniquement possible et conforme au Code de construction du Québec, plans d'ingénieurs en structure à l'appui.


Pour la maison Edelweiss comme pour la Eco-Habitat S1600, la dalle a été choisie car il était plus rentable financièrement de construire sur des fondations peu profondes isolées et protégées du gel que sur un sous-sol ou un vide sanitaire. La différence se situe bien sûr au niveaux des coûts de construction initiaux, mais aussi compte tenu de la durabilité et des économies d'entretien.

Les maisons de démonstration construites se trouvent en climat froid, et toutes sont extrêmement efficaces sur le plan énergétique, très confortables, et construites à un coût comparable, voire inférieur, à celui des maisons construites selon les normes.


Les maisons sur dalle sont généralement de construction plus abordable et plus durable ; ajoutons aussi qu'elles sont souvent plus saines, car un sous-sol est couramment source d'humidité dans la maison, voire de moisissures (les rénovations du sous-sol causées par des moisissures peuvent être complexes et coûteuses). Éviter de construire sous le niveau du sol offre aussi meilleure qualité de vie grâce à un plue grand ensoleillement. Dans un climat froid, il peut être très bénéfique de laisser entrer le soleil par une grande fenêtre orientée vers le sud plutôt que par une petite fenêtre au sommet de votre fondation. Pourquoi vivre dans un trou si vous pouvez vivre au-dessus du sol ?

Bref, une maison sur dalle n'est pas nécessairement idéale pour tout le monde, mais si elle vous semble attrayante, ne vous laissez pas dissuader par un entrepreneur général qui préfère simplement construire un sous-sol.


Vide sanitaire : pourquoi l'éviter

Certaines maisons sont encore construites sur des vides sanitaires ! Mais pour Écohabitation, il s'agit vraiment d'un type de fondation à éviter à tout prix. Si nous pouvons nous exprimer ainsi : alors qu'une dalle repose directement sur le sol, un vide sanitaire, lui, vous fera reposer directement sur le sol.

Qu'est-ce qu'un vide sanitaire ? Il s'agit d'un espace d’air entre le sol et le premier plancher d’une maison, généralement non ou difficilement accessible en fonction de sa hauteur, entre 8'' et 3' généralement. Étant donné que son rôle est d'accueillir les canalisations, il n'offre pas plus d'avantages qu'un sous-sol (qui, au moins, peut accueillir un espace aménageable) ou une dalle, dans laquelle les canalisations seront coulées.

Pour en savoir plus sur la façon de rénover et isoler un vide sanitaire, cliquez ici. Vous apprendrez aussi pourquoi nous n'aimons pas tellement ce type de fondations.


Sous-sols : problèmes à éviter dans les construits selon les normes

À moins de construire une maison dans une pente, Écohabitation ne recommande pas la construction de sous-sols. Pourquoi ? Parce qu'au sous-sol, le béton, poreux, attire l’humidité et l'eau du sol humide qui le traversent par capillarité. Les membranes étanches ont pour rôle d'éviter tout contact entre l'humidité du sol et les fondations.

Mais même si des mesures ont été prises pour assurer que les fondations soient complètement protégées de l'humidité du sol par des membranes étanches, il est extrêmement rare qu'aucun problème de moisissures ne se développe au fil de années, dans l'isolation en nattes, les murs et sous-planchers en bois et les cloisons sèches. Ceci est d'autant plus vrai que le pare-vapeur installé sur les murs du sous-sol emprisonne souvent l'humidité, de sorte que les murs commenceront à présenter des moisissures. Si vous avez un sous-sol moisi, découvrez ici comment le rénover, et si vous rénover votre sous-sol, assurez-vous de le faire de la meilleure façon possible en lisant notre guide ici.


Construire sur pieux et sur pilotis : technique adaptée pour des sols en pente ou très durs

La construction sur pilotis, pieux vissés, poteaux ou encore chandelles de béton présente des avantages indéniables sur des sites en forte pente ou présentant des sols très durs. Ce type de construction, une option souvent moins dispendieuse, permet également de limiter l’utilisation du béton.

Mais, à en juger par la quantité de problèmes révélés par nos lecteurs (inconfort, gel des tuyaux, rongeurs, affaissement, etc.), les fondations sur pilotis sont à utiliser uniquement dans quelques cas bien précis. Découvrez les avantages, les inconvénients des pieux et pilotis, et comment les isoler au mieux, ici.


Prévenir les moisissures dans les sous-sols

La solution à ce problème est vraiment très simple : construire minutieusement des murs de fondation ultra étanches. Par exemple, demandez à votre constructeur de ne pas utiliser le pare-vapeur standard en polyéthylène de 6 millimètres : choisissez plutôt une membrane intelligente qui peut respirer ou une isolation en mousse rigide EPS avec un pare-vapeur intégré, ou même utilisez une peinture latex retardatrice de vapeur. Le guide ultime sur la façon de construire de nouveaux sous-sols qui peuvent sécher correctement et éviter les moisissures est ici.


Prévenir les inondations dans les sous-sols

Les inondations de sous-sols printanières sont très courantes, mais elles peuvent, la plupart du temps, être facilement évitées. Les sous-sols se trouvent parfois sous la nappe phréatique au départ, mais les nappes phréatiques augmentent pendant la fonte des neiges au printemps, et sans un drainage approprié du périmètre, vous pourriez avoir un gros problème lorsque l'eau trouve son chemin. Pour le guide complet sur les raisons d'inondation des sous-sols et sur la façon d'empêcher l'inondation des sous-sols, voir ici.


Prévenir l’accumulation du radon dans les sous-sols et les vides sanitaires

Les Québécois sont de plus en plus sensibilisés aux enjeux du radon ; et pour cause, il s'agit de la deuxième cause de cancer du poumon après le tabagisme au Canada. De nombreuses maisons récentes sont équipées de membranes continues empêchant l'infiltration du radon provenant du sol, ainsi que de tuyaux d’évacuation, passif ou actif.

Si vous construisez une maison avec un vide sanitaire ou un sous-sol, les questions demeurent :

  • Quelles sont les régions les plus exposées au radon ?

  • Quels sont les meilleurs tests de radon pour les maisons ?

  • Comment gérer les niveaux élevés de radon dans les maisons existantes sans système d'atténuation en place ?

Heureusement, Écohabitation propose des guides et des produits pour toutes ces questions en suivant les liens ci-dessus, mais encore une fois, une dalle sur sol empêchera la plupart des cas de radon de pénétrer dans la maison, ce qui en fait encore une fois un meilleur choix pour les fondations, tout en étant plus durable.


Dans la mesure du possible, utilisez du béton sobres en carbone pour les fondations, les dalles et les sous-sols des bâtiments

La construction de fondations, de vides sanitaires et de sous-sols implique l'utilisation de béton, dont l'empreinte carbone est extrêmement élevée. La production de ciment représente 7 % des émissions mondiales de carbone ! On considère que ce problème s'aggrave, à un moment où nous sommes censés réduire la production de carbone pour éviter une crise climatique galopante.


Depuis de nombreuses années, les écologistes encouragent les urbanistes, les architectes et les professionnels de la construction à trouver des alternatives au béton dans leur quête d'une empreinte carbone plus faible dans l'environnement bâti.


Dans la quête de maisons sans carbone, une entreprise canadienne a peut-être trouvé la solution avec un système de béton séquestrant le carbone qui semble avoir les attributs idéaux pour une utilisation générale dans tous les secteurs du bâtiment, et qui gagne des adeptes dans la communauté de la construction verte. Pour en savoir plus sur le béton à faible teneur en carbone, cliquez ici et voyez s'il est disponible dans votre région au même prix que le béton ordinaire.


Si vous utilisez des blocs CMU pour construire des murs antigel ou un sous-sol dans le nord-est des États-Unis ou du Canada, vous pouvez également choisir d'acheter des blocs CMU à bilan carbone négatif - pour en savoir plus, cliquez ici.


Fondations de maison : choisirez-vous la dalle sur sol ?

Si vous n'êtes toujours pas convaincu des avantages d'une dalle sur sol ou d'une fondation peu profonde protégée contre le gel au lieu d'un sous-sol, d'un vide sanitaire, ou encore de pieux ou pilotis, faites-nous savoir pourquoi dans la section des commentaires !


Maintenant que vous connaissez les grands avantages et inconvénients de tous les types de fondations, vous pouvez approfondir votre recherche en consultant nos guides sur la dalle de béton monolithique étape par étape, sur la construction d'une dalle sur sol argileux de a à z, sur les dalles superisolées pour maisons passives, et dans le cas où vous préféreriez construire des fondations classiques, ne manquez pas notre Top 3 des meilleures pratiques pour un sous-sol en climat froid, nos dessins techniques pour les sous-sols, et enfin, le guide sur la construction sur pieux sur terrains en pente, zone inondable et forêt dense.


Source: EcoHabitation


7 vues0 commentaire