Rechercher

LA PLOMBERIE QUI FAIT DU BRUIT

Quand l’eau dans les tuyaux fait de drôles de sons, il y a quelque chose qui cloche. Quelqu’un qui s’y connaît mal en matière de plomberie est passé par là ! Heureusement, tout s’ajuste ou se répare. 


La plomberie résidentielle est une science plutôt simple. Pour que tout fonctionne à merveille, cependant, il faut un peu plus qu’une pression adéquate dans les tuyaux d’alimentation et la gravité dans les tuyaux d’évacuation. 


Voici les principaux problèmes qui peuvent être détectés en écoutant l’eau couler. Certains seront découverts au cours de l’inspection préachat. D’autres ne deviendront apparents qu’une fois que vous aurez emménagé, par exemple, lors de fortes pluies, ou quand vous mettrez en marche votre laveuse frontale dernier cri. 


LES ROTS DE L’ÉVIER 

Après avoir tiré le bouchon pour vider l’évier de la cuisine, de grosses bulles d’air remontent à la surface. Lorsque l’eau est presque toute évacuée, un bruit de succion se fait entendre. Il y a un problème de ventilation des conduits d’évacuation. Pour qu’il y ait un bon écoulement dans les tuyaux d’eaux grises, ces derniers doivent permettre simultanément le passage d’eau et d’air. C’est le même principe qu’en buvant directement d’une bouteille : si vous ne laissez pas un peu d’air entrer dans le goulot, la boisson s’écoule péniblement. 


Sous un évier comme sous la baignoire, l’eau doit s’éloigner par un tuyau horizontal affichant une légère pente. Ce tuyau est relié à une colonne verticale qui laisse couler l’eau vers le bas, tout en aspirant de l’air par le haut. L’air frais provient de l’évent de plomberie, visible sur le toit. 


Dans les cuisines qui ont été rénovées, l’évier a souvent été déplacé de manière à rendre impossible une ventilation par un tuyau horizontal relié à un évent. La solution est simple : ajouter un évent de plomberie automatique (aussi appelé soupape d’admission d’air) sous l’évier, qui permettra une admission d’air lorsque nécessaire. De 6 à 40 $, selon les modèles. 


LA PLUIE DANS LES MURS 

Lors de fortes pluies, ou quand quelqu’un vide son bain ou tire la chasse d’eau de la toilette, vous avez l’impression qu’il pleut quelque part à l’intérieur d’un mur ? Ce sont les tuyaux d’évacuation en plastique ABS, qui ont le principal défaut de transmettre le son que produit l’eau. 

Le phénomène est très marqué dans les vieux bâtiments à toit plat où la colonne de chute principale en fonte (très silencieuse) a été changée pour de l’ABS. Lors d’orages, on a littéralement l’impression que l’eau s’infiltre massivement, puisque toute la pluie qui tombe sur le toit se draine par cette colonne. Des municipalités, c’est le cas de Westmount, vont jusqu’à interdire la tuyauterie en ABS ! 

Ce bruit peut être atténué en bonne partie au cours de l’installation de la colonne en ABS, en lui donnant une légère inclinaison, de manière à ce que l’eau coule sur la paroi plutôt que de tomber bruyamment au fond d’un coude. On peut aussi insonoriser les murs autour de cette colonne. 

On entendra toujours l’eau circuler sous les éviers, les lavabos et dans la tuyauterie visible au sous-sol. On s’y fait en se disant que c’est normal, parce que remplacer le tout par de la fonte ou de l’acier est très coûteux. 


LE COUP DE BÉLIER 

Quand on ferme d’un coup sec un robinet, ou lorsque le lave-linge en marche arrête de demander de l’eau, un cognement se fait entendre à l’intérieur des murs. Il s’agit du phénomène « coup de bélier ». 

Lorsqu’un débit d’eau intense est subitement interrompu, une onde de choc se produit à l’intérieur des tuyaux. L’eau qui coulait rapidement se heurte à une valve fermée. Cette collision crée une soudaine hausse de pression et un effet de recul. Cela peut engendrer un bruit de cognement et induire des vibrations dans les tuyaux. 

Reproduites plusieurs fois tous les jours, ces vibrations à répétition peuvent finir par affaiblir les attaches qui retiennent les tuyaux contre les montants de bois à l’intérieur des murs. Le cognement devient de plus en plus fort, puisque le tuyau frappe maintenant contre le bois. Sur plusieurs années, cela peut mener à des bris et à des fuites. 

On règle le problème en installant des amortisseurs de chocs antibéliers sur les tuyaux d’eau froide et d’eau chaude, immédiatement sous les robinets. Il s’agit de capsules métalliques contenant de l’air et qui absorbent l’onde de choc. Si des tuyaux semblent encore bouger dans les murs, il faudra alors découper le gypse et aller installer de nouvelles fixations. 


UN JOYEUX SIFFLET 

La quincaillerie d’une toilette et la robinetterie en général peuvent émettre toute une gamme de bruits, allant d’un sifflement aigu au son grave d’un tuba. Ces sons peuvent être causés par de l’obstruction dans de la vieille plomberie d’alimentation ou par des pièces défectueuses. 

Les vieux tuyaux en acier galvanisé finissent par se corroder de l’intérieur. Des accumulations de rouille nuisent au débit. Il n’y a qu’une solution : les remplacer, par du cuivre ou du PEX. 

Les rondelles plates (washer, en anglais) dans les cartouches des robinets peuvent être de mauvaise dimension ou s’être délogées. Le réservoir de la toilette contient plusieurs pièces qui peuvent s’user et émettre des bruits. Vous pouvez tenter de régler le problème vous-même par essai et erreur, ou faire appel à un plombier.

Les odeurs d’égout

Sous chaque appareil produisant des eaux grises se trouve une garde d’eau, qui sert à empêcher les odeurs de remonter par les tuyaux d’évacuation. Sous forme de U, le siphon qui contient la garde d’eau, ou « p-trap » comme on l’appelle en anglais, peut s’assécher ou être carrément absent. Au sous-sol, il arrive que l’eau s’évapore complètement du fond d’une toilette inutilisée ou du siphon sous un évier ou un drain de plancher. Il suffit de verser quelques litres d’eau dans ces appareils pour que l’air malodorant n’y remonte plus. L’odeur d’égout peut parvenir d’un climatiseur mural. Les gaz nauséabonds remontent par le boyau d’évacuation d’eau de condensation. Pour corriger, on peut donner une boucle à ce boyau de manière à former une garde d’eau, ou le brancher sur le tuyau d’évacuation d’un évier, au-dessus de sa garde d’eau. Il se peut aussi que la plomberie ait été installée par quelqu’un qui n’y connaît vraiment rien et qu’il n’y ait tout simplement pas de siphon pour contenir une garde d’eau sous un évier ou une baignoire !


Source: La Presse+