top of page
Rechercher

LES MEILLEURES ALTERNATIVES AUX CLOISONS SÈCHES POUR LA FINITION DES MURS INTÉRIEURS

La cloison sèche est la surface de finition intérieure la plus utilisée dans les maisons. Mais il existe d'autres solutions ! Voici les meilleures alternatives naturelles et saines aux panneaux de gypse pour la finition des murs intérieurs.


En raison de sa facilité d'utilisation et de son prix abordable, la cloison sèche est la surface de finition intérieure la plus utilisée dans les maisons. Quoique les panneaux de gypse puissent être recyclés à 100 % en fin de vie, une seule entreprise de ce genre existe au Québec. Ils se retrouvent donc généralement au dépotoir. Heureusement, il est possible d’éliminer totalement les panneaux de gypse en utilisant la structure directement pour poser, par exemple, des lattes de bois, de la maçonnerie, des panneaux de contreplaqué, et bien d’autre. On fait le tour !


Les panneaux de gypse standard

Le gypse est une pierre naturelle que l'on trouve en abondance dans la terre. Dans la construction, le gypse est le plus souvent utilisé sous forme de plaques Gyproc, ou de cloisons sèches. On le fabrique en mélangeant de l'eau et des agrégats (sable, vermiculite ou perlite), puis on presse le gypse entre deux feuilles de papier qui roulent en continu et on le laisse durcir. Les cloisons sèches ont pratiquement remplacé le plâtre et les lattes en tant que finition murale de référence dans l'industrie de la construction à partir des années 1940.

Si les cloisons sèches sont si courantes, c'est parce qu'elles sont bon marché et faciles à installer, sans oublier qu'il s'agit d'un produit durable, résistant au feu et qui offre également une excellente masse thermique pour équilibrer les températures dans les maisons.

En revanche, comme les cloisons sèches sont recouvertes de papier et qu'elles sont assez poreuses, elles favorisent souvent le développement de moisissures dans les zones à forte humidité, comme les salles de bains, les cuisines et les sous-sols humides, ou sous les fenêtres souffrant de problèmes de condensation. Lorsque vous construisez dans des zones susceptibles d'être humides, assurez-vous de choisir des panneaux de cloison sèche améliorés avec une protection contre l'humidité.


Les panneaux de gypse synthétique

Les panneaux de gypse synthétiques contiennent jusqu'à 96 % de matières recyclées. Les performances et la durabilité des plaques de plâtre synthétique sont les mêmes que celles des plaques de plâtre naturel.

Les panneaux en gypse synthétique sont-ils sains ?

Certaines marques de plaques de plâtre synthétiques sont certifiées par le GREENGUARD Environmental Institute, ce qui signifie qu'elles possèdent une faible teneur en composés organiques volatils (COV). Voir par exemple les panneaux de gypse Sheetrock EcoSmart avec une empreinte écologique plus faible. Récemment, certains doutes ont été émis quant à l'état sanitaire des plaques de plâtre synthétique. Nous vous suggérons de faire attention aux panneaux de gypse expédiés de Chine, car ils ne répondent pas aux mêmes normes de sécurité que le gypse produit au Canada et aux États-Unis. En plus de dégager des gaz à effet de serre (GES) liés au transport, certains panneaux provenant de Chine dégagent du soufre, qui peut corroder les fils de cuivre et avoir des répercussions négatives sur la santé des occupants de la maison. Il est préférable d'acheter des produits locaux lorsque c'est possible… surtout qu’au Canada, de nombreuses compagnies produisent ces panneaux !


Le coût réel des revêtements de murs intérieurs (cloisons)

Avant de vous présenter les différentes options pour la finition des murs intérieurs, un mot sur le coût des matériaux. Écohabitation a effectué une étude comparative sur le coût du gypse vs planches de bois, vs contreplaqué sur les murs intérieurs. En considérant la durée de vie des matériaux, soit leur durabilité, la conclusion est que sur 60 ans, le gypse coûtera 3,5 $ du p2 contre 2 $ du p2 pour les deux autres options ! Ainsi le prix à l’achat n’est souvent pas le reflet du coût sur le long terme.

Des planches de grange pour la finition des murs intérieurs

Les planches de grange récupérées peuvent constituer de magnifiques murs intérieurs. Ce n'est pas nécessairement quelque chose que vous voudrez sur tous les murs, dans tous les types de maisons, mais selon l'utilisation visée, cela peut être magnifique. Comme beaucoup d'autres bois utilisés pour la finition, il n'est pas toujours nécessaire d'appliquer un revêtement s'ils ne seront pas beaucoup touchés (les passages sont des endroits plus propices aux contacts). Les planches peuvent être poncées puis bien essuyées avec un chiffon humide pour enlever la poussière et installées telles quelles. Si vous souhaitez modifier l'aspect de la planche elle-même, vous pouvez appliquer une huile de finition pour bois naturelle pour faire ressortir les couleurs.


Des murs intérieurs en bois embouveté

Le bois embouveté pour la finition des murs confère un look naturel et léger aux pièces. Comme les planches de grange, il peut être huilé si vous souhaitez faire ressortir davantage la couleur. Ce type de bois de finition est généralement en pin, il jaunit donc en vieillissant, mais le changement reste progressif et ne sera jamais trop extrême. Pour avoir une meilleure idée du coût et de l'aspect de la pose de bois sur les murs au lieu de cloisons sèches, consultez notre article comparant les prix du bois et des cloisons sèches pour les plafonds.

Des murs intérieurs en briques et en maçonnerie

L'utilisation de briques ou de pierres récupérées pour la finition des murs ajoutera une masse thermique à votre maison et contribuera à équilibrer les températures. Les briques et les pierres naturelles non traitées ne doivent pas avoir de finition ou en nécessiter. Faire appel à un maçon pour construire un mur intérieur en briques n’est pas l’option la moins dispendieuse, mais sera durable et demandera peu d'entretien. La maçonnerie est aussi insonorisante, pouvant aider à réduire la transmission du son à travers les murs mitoyens. Il n'est généralement pas difficile de trouver des briques d'occasion, voir ici notre page sur les lieux d'achat et de vente de matériaux de construction d'occasion pour obtenir quelques conseils sur la recherche de stocks.

Les murs mitoyens des vieilles maisons en rangée sont parfois en briques recouverts de plâtre. Vous avez donc peut-être un beau mur d'accent qui ne demande qu’à être déterré !


Des panneaux muraux en terre crue (pisé)

Les panneaux de terre battue sont une autre option de mur intérieur naturel, qui apporte cette fois une grande masse thermique. Vous devrez payer plus cher pour les obtenir, mais ils constituent une finition intérieure très durable. Le pisé est une technique de construction qui utilise de la terre mélangée à des liants pour créer des panneaux muraux solides ayant la résistance du béton. Ils sont généralement construits sur place, mais il existe également des fournisseurs de panneaux muraux préfabriqués en terre battue.


Des revêtements muraux en contreplaqué

Le contreplaqué de qualité finition, avec des placages comme l'érable ou le bouleau, peut être une excellente alternative (rapide à installer) aux cloisons sèches pour la finition des murs. Plutôt que d'utiliser du composé pour gypse et du ruban adhésif pour les joints, ceux-ci sont généralement recouverts d'une fine garniture en bois. Nous avons récemment terminé les murs de notre maison préfabriquée S1600 certifiée LEED Platine avec le contreplaqué préfini sans COV et sans formaldéhyde UV Wood, de Columbia Forest Products. Le coût est comparable à celui des autres revêtements muraux en bois et des cloisons sèches, si l'on tient compte du coût total. Les panneaux de contreplaqué sont bien sûr plus chers que les cloisons sèches, mais la finition des joints avec des garnitures en bois est beaucoup plus rapide à réaliser que l'application de composé à joints sur les cloisons sèches, et les panneaux sont préfinis, ce qui ne nécessite ni apprêt ni peinture.


Des panneaux muraux en chanvre

Il existe une demande croissante pour les matériaux de construction en chanvre, avec des applications pour l'isolation, l'insonorisation et la finition. Les panneaux de chanvre ne sont pas structurels, mais ils constituent un revêtement mural solide. Le chanvre est l'une des alternatives les plus durables à la fibre de bois pour les matériaux de construction. De plus, il n'est pas toxique, et est donc idéal pour maintenir une qualité d'air intérieur saine.


Les panneaux de liège comme alternative aux cloisons sèches

Le liège est une ressource renouvelable, récoltée à partir d'arbres sans les tuer, et il est très joli sur les murs. Bien qu'il provienne de loin (principalement du nord du Portugal), son empreinte carbone liée au transport est tout à fait raisonnable étant donné qu'il est léger et qu'il peut être fabriqué de manière très fine, ce qui permet d'en faire tenir beaucoup dans un conteneur d'expédition. Les panneaux de liège sont hypoallergéniques, chauds au toucher, facilitent le contrôle de la poussière et des acariens, et si vous choisissez les bons panneaux muraux en liège et que vous les installez avec les bons produits, ils ne dégageront pas de toxines dans nos maisons, ce qui en fait l'une des alternatives aux cloisons sèches les plus raisonnables, abordables et agréables. Le liège est également un excellent matériau de revêtement de sol !


Des murs de lattes et de plâtre

Les lattes et le plâtre sont rarement utilisés pour la finition des murs intérieurs. C'est une méthode qui demande beaucoup de travail et qui a été entièrement remplacée par les plaques de plâtre pour des raisons de facilité et de rapidité dans l'industrie de la construction traditionnelle. Nous le mentionnons ici plutôt par curiosité et pour sa valeur historique. En plus d'être extrêmement long à réaliser, c'est aussi un revêtement mural qui demande beaucoup d'entretien. Il n'est pas flexible, et comme les maisons se déplacent naturellement, il est assez fréquent que des fissures se forment. D'un autre côté, les maisons construites avec du lattis et du plâtre sont moins propices aux moisissures, car il n'y a pas de surface en papier pour absorber l'humidité. Attention toutefois. Les attaques d'insectes peuvent entraîner la désintégration des murs sous vos yeux.


Des murs à finition naturelle (terre, chaux, stuc, badigeon, etc.)

La finition naturelle des murs à l'aide de boue, chaux, terre, ciment, stuc, etc. et de pigments naturels est une autre méthode de construction belle, saine et durable... bien que très exigeante en main-d'œuvre.... Comme le lattis et le plâtre, elle nécessite un substrat pour soutenir le matériau, qu'il s'agisse de lattes de bois, de contreplaqué ou d'une autre substance capable de soutenir et de maintenir la boue en place sans qu'elle ne s'affaisse pendant la période d'assèchement. C'est également une option fréquente pour les maisons en ballots de paille.


Source: EcoHabitation


17 vues0 commentaire

Opmerkingen


bottom of page